Biobble
se connecter avec facebook | se connecter |
Search Biobble Search Biobble


Louise Farrenc

Biobble HISTORICAL Conservation perpétuelle

Louise Farrenc

Compositrice, Pianiste & Professeur


Ajouter
J'aime
Qualifier
Nombre de visites : 612
Nombre de "J'aime" : 1
À propos

+ d'infos
Rédacteur
Marie-José Leclerq
bio
1801 - 1810 1811 - 1820 1821 - 1830 1841 - 1850 1871 - 1880
 
J'aime 0
Qualifier 0
Partager
1826 - 1842
C'est la naissance de ma fille unique, Victorine. Elle deviendra une excellente pianiste qui fera ma fierté. Hélas, mon chagrin sera grand : la tuberculose l'emportera à l'âge de 32 ans.

Entretemps, j'ai repris mes études avec Reicha. Puis Halévy me recommande à la duchesse d'Orléans, à laquelle je donne des cours de piano.

Je me produis également beaucoup en concerts et suis considérée comme une pianiste virtuose.

Parallèlement, je compose. Mon mari crée une maison d'éditions pour publier mes oeuvres et contribuer à les faire jouer.

A contrario de la mode du moment, je ne compose pas d'oeuvres lyriques (opéras, oratorios). Mon inspiration se tourne vers le piano et, de plus en plus, vers la musique de chambre.
 
J'aime 0
Qualifier 0
Partager
1842
Je suis Professeur de piano au Conservatoire de Paris et j'exercerai jusqu'en 1872. Durant ces 30 annés, j'ai bien sûr formé de jeunes artistes mais j'ai mené à terme également deux combats dont je peux m'enorgueillir :

- j'ai obtenu l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes professeurs
- j'ai fait entrer le mot "compositrice" dans le dictionnaire de l'Académie Française

Je travaille depuis quelque temps avec mon mari à l'élaboration d'une Anthologie de la musique pour piano : "Le Trésor des pianistes". C'est, en 23 volumes, le répertoire des oeuvres allant du 16ème au 19ème siècle. Mais je l'achèverai seule, mon mari s'éteignant en 1865.
 
J'aime 0
Qualifier 0
Partager
1845 - 1872
Je suis toujours heureuse de voir mes compositions appréciées par le milieu musical et le public :

Robert Schumann critique positivement mon "Air russe varié pour le piano" op. 17. Mes symphonies n°s 1, 2 et 3 sont données avec succès à Bruxelles et à Paris.

Mais c'est mon "Nonette en mi bémol majeur" op.38 qui recueille le plus grand succès, à sa création le 19 mars 1850.

En 1861 et en 1869, je reçois avec bonheur le Prix Chartier de l'Académie des Beaux-Arts.

Avec mes élèves du Conservatoire, nous organisons en 1870 un grand concert reprenant certaines oeuvres de l'Anthologie. C'est un hommage que je rends à mon mari, 5 ans après sa mort.

Je prends ma retraite en 1872. Je crois avoir bien travaillé pour la musique.
1801 - 1810 1811 - 1820 1821 - 1830 1841 - 1850 1871 - 1880
 

Follow biobble on Twitter